Questions fréquentes

Au vu de nos fantastiques programmes de stages, forcement, vous êtes impatients d’en savoir plus. Ben oui, on vous comprend…. Et là, les questions fusent : « quel rapport avec le sexe ? et les sectes ? … c’est quoi, ces histoires de massage ? de danse ? … Pis si vous méditez, vous devez pas vous amuser beaucoup dans la vie, si ? « ….

Ok, ok, on se calme ! On va tout vous dire … Voici les sujets que nous aborderons ci-dessous :

  1. 1. Définitions.
  2. 2. Tantra et sexualité.
  3. 3. Tantra et massage.
  4. 4. Tantra et couple…. ou « qu’est ce que ça peut nous apporter ? et est ce que ça peut mettre mon couple en danger ? »
  1. 5. Tantra, spiritualité, religion et sectes…..ou « comment me proteger des gens dangereux ? »
  1. 6. Tantra et méditation….ou « je peux venir même si je n’arrête jamais de penser ? »
  1. 7. Spiritualité et joie de vivre…. ou de l’art de dire des choses très sérieuses, sans se prendre au sérieux.
  1. 8. Les livres sur le tantra.
  2. 9. Osho
  3. 10. Tantra et vie quotidienne… ou « ça sert à quoi, dans la « vraie » vie ? »

Enfin, vous pouvez aussi écouter l’un des grands maitres français actuels, Laurent Lacoste, donner une conférence de présentation du tantra Regarder la vidéo (16 min)

1. Définitions : c’est quoi….

 

  • … un tantrika ?

Contrairement à ce que nous avons lu dans un forum sur facebook, un tantrika n’est pas « une personne qui pratique la sexualité tantrique » mais une personne qui étudie le tantra, et essaye de l’appliquer dans toutes les activités quotidiennes.

  • … « faire du tantra » ?

Et bien, en réalité, cette phrase…. ne veut rien dire. 🙁 Car le tantra n’est pas une activité, donc on ne peut pas « en faire ».

Par contre, on peut « étudier le tantra », c’est à dire essayer de comprendre cette philosophie, ce que ça peut apporter et comment l’appliquer au quotidien.

2. Tantra et sexualité

 

∼ Vous dites que le tantra, c’est une philosophie… C’est bizarre : moi, j’ai toujours cru que c’était un truc sexuel !

Et béh non. Désolée de vous décevoir : le tantra n’est pas une activité sexuelle, mais bien une philosophie de vie….

Il est vrai que cela amène parfois certaines personnes à modifier leur comportements dans leurs relations avec autrui, donc parfois, dans leur intimité amoureuse…. Et bien sur, libre à vous de le faire.. mais à la maison ! 🙂

 

∼ Alors pourquoi tous les livres sur le tantra parlent de sexualité ou de massage ?

Parce que ce sont les sujets qui font vendre. La culture occidentale véhicule une représentation de la sexualité assez malsaine. Donc les occidentaux sont globalement assez peu épanouis dans leur intimité… et ça nous rend obsédés par le sujet.

Mais les champs d’application du tantra sont bien plus vastes que la sexualité. On peut manger « façon tantra », parler « façon tantra », même faire son ménage « façon tantra » (si, si ! Y’a même un livre sur ce sujet 🙂 )… et aussi masser « façon tantra » ou faire l’amour « façon tantra », si l’on veut. Mais cela ne veut pas dire pour autant que le tantra soit une activité sexuelle…. ni une technique de ménage, d’ailleurs. 😀

 

∼ Du coup, pourquoi toutes ces conversations sulfureuses, sur facebook !!??

Parce que les gens y racontent ce qu’ils ont cru comprendre, sans être forcément bien informés. Le plus grand groupe « sur le tantra » sur facebook rassemble surtout des gens qui n’ont pas une grande expérience de stages, et qui viennent dans le groupe pour s’y informer. Ils y posent leurs questions et reçoivent les réponses de gens … pas plus informés qu’eux. 🙁 Ça donne donc tout un festival de réponses pas très fiables… voire complètement erronées ou carrément effrayantes 🙁

Les personnes informées se rassemblent dans des groupes facebook dits « secrets », c’est à dire réservés aux participants à un stage précis, ou à une école de tantra précise, et impossibles à trouver sans y être invité. Cela ne veut pas dire que ces personnes détiennent LA vérité pour autant, d’ailleurs (qui la détient ??!!) : nous y venons aussi avec nos questions et nos limites de compréhension. Mais nous sommes juste un peu plus informés….

En conclusion : surtout, méfiez-vous de ce qu’on vous dit sur le tantra sur facebook.

 

∼ Alors, quelle est la vraie place de la sexualité dans les stages de tantra ?

Vaste question, tant chacun a une sensation différente d’où commence le domaine de la sexualité. Par exemple, une femme peut apprécier qu’un inconnu lui dise qu’elle est jolie, sans rien attendre d’elle…. alors qu’une autre trouvera ça totalement déplacé, voire agréssif….

En France, toutes les écoles de tantra s’accordent à dire que « les rapports sexuels n’ont pas leur place dans un stage ». On constate néanmoins que la définition même d’un « rapport sexuel » peut changer d’une école à l’autre, voire d’une personne à l’autre…

Chez nous, la règle est simple et claire : il est interdit d’introduire un quelconque organe dans un quelconque orifice, et peu importe à qui appartiennent l’organe ou l’orifice….

Vous attendrez donc d’être rentrés chez vous pour … vous gratter l’oreille. 😀

 

∼ Ah bon ! Vous êtes contre la sexualité ?

Pas du tout ! 😀

Mais un stage, c’est comme une colo : pendant plusieurs jours, on est en groupe tout le temps, on parle, on rit, on danse, on se fait parfois des confidences, voire on se touche (Cf ci dessous le paragraphe « Tantra et massage »)…. Du coup, on développe des relations amicales enrichissantes, qui donnent parfois envie de se connaitre plus intimement.

Black and White Cartoon Illustration of Woman in Love with Young Man Practicing Yoga Meditation in Lotus Position

Mais tout cela se déroule dans un contexte particulier. Et comme pour toutes rencontres faites pendant les vacances, c’est au retour dans la « vraie vie » qu’on découvre lesquelles de ces amitiés sont faites pour durer ou non. Alors nous ne voudrions pas que vous vous laissiez aller à des libertés corporelles que vous regretteriez peut-être une fois rentré/e/s chez vous.

Notre conseil : si vous vous découvrez une attirance particulière pour quelqu’un pendant un stage, abstenez-vous de trop vous avancer, et recontactez la personne après le stage, si l’envie y est toujours.

En attendant, l’équipe sera là pour vous empêcher de craquer ! 😉

 

3. Tantra et massage

 

∼ Ah oui, tiens, parlons de massage : on va en faire beaucoup ? Moi, j’aime pas ça : c’est obligatoire ? Est ce qu’il faut déjà savoir masser pour participer à vos stages ? Ou alors est ce qu’on va apprendre à masser ?

Nous proposons un temps de contact corporel dans chaque stage. Mais inutile d’être « un pro » du massage pour autant, car l’objectif n’est pas de pratiquer une technique particulière.

Il s’agit plutôt de s’entrainer à sentir ce qui est bon pour vous, ici et maintenant (à donner et à recevoir) et de s’autoriser à l’exprimer en toute confiance.

Aussi, si vous n’avez pas envie de masser ou d’être massé, pas de souci : aucun exercice n’est obligatoire… Et si vous adorez le massage, bienvenus aussi.

4. Tantra et couple

 

  • ∼ C’est réservé aux couples ?

Pas du tout. C’est ouvert aux célibataires comme aux gens qui vivent en couple, qu’ils viennent avec leur conjoint/e ou non.

 

  • ∼ Si je viens avec mon conjoint/e, je vais devoir faire des exercices avec quelqu’un d’autre ?

D’abord, on ne le répètera jamais assez : vous n’allez rien « devoir » du tout. Tous les exercices sont des propositions, jamais des obligations.

Donc comme tous les stagiaires, vous pouvez en permanence dire que vous n’avez pas envie de participer à l’exercice proposé, sans même avoir à vous justifier (Et non : ce n’est pas un drame ! 🙂 )

Par ailleurs, les couples peuvent faire tous les exercices ensemble s’ils en ont envie. C’est vous qui en déciderez pour chaque exercice.

 

  • ∼ Quel est l’intérêt du tantra pour les couples ?

Faire un stage ensemble permet de mieux se connaitre mutuellement, grâce aux échanges parlés et aux exercices pratiques. Et mieux se connaitre, ça permet de mieux s’aimer et mieux vivre ensemble.

 

  • ∼ Est-ce que le tantra peut mettre mon couple en danger ?

Dans nos stages, nous invitons les couples à se consulter avant chaque exercice pour décider s’ils restent ensemble ou s’ils font l’exercice avec un autre stagiaire (une discussion sur un thème, par exemple, ou autre exercice peu impliquant physiquement). Et si les deux partenaires ne sont pas d’accord, nous les invitons à rester ensemble.

 

  • ∼ Et si on est mariés, on peut « fricoter » pendant les exercices ?

Et bien, pas plus que les autres, non… Car encore une fois, ce n’est pas l’objectif de ces stages. …

Mais vous faites ce que vous voulez la nuit, hein, cela ne nous regarde pas ! 😀

 

5. Tantra, spiritualité, religions et sectes

 

  • ∼ Ouh la la, que de confusion on fait souvent entre ces mots ! Aloooors…

La spiritualité est le rapport qu’entretient chacun avec « ce qui est plus grand que l’humanité ». La spiritualité est individuelle : c’est le ressenti de chaque être humain sur les mystères fondamentaux (ex : qu’est ce que la vie, la mort, quelle est leur source, etc. )

Les religions sont des organisations sociales : il s’agit d’un groupe de personnes partageant des croyances et des pratiques. Ils se munissent (démocratiquement ou non) de dirigeants, chargés d’enseigner aux croyants ce qu’il convient de croire et de faire…. Selon les époques de l’Histoire, les régions du monde et les religions, la marge de liberté du croyant varie, tout comme la gravité des représailles s’il « sort du rang ».

De son coté, le tantra véhicule une vision particulière de l’univers… et donc aussi de « ce qui est plus grand que l’humanité ». En cela, on peut dire que c’est une spiritualité. Mais cela n’est pas du tout une religion : ce n’est pas une organisation sociale, il n’y a pas de dirigeants, ni de dogme moral ( c’est à dire que nous n’allons pas vous dire « ceci est bien » ou « ceci est mal ». )

Cela ne signifie pas pour autant que le Tantra soit immoral !! 🙂 C’est un chemin de développement de la conscience et de la moralité individuelle, qui permet à chaque pratiquant de définir lui-même ses propres valeurs, et ce que sont, pour lui, le bien et le mal.

 

  • ∼ OK. Mais qu’est ce qui me prouve que vous n’êtes pas une secte ?

Namasté Tantra se distingue d’une secte par plusieurs critères :

  • Nous sommes des professionnels de l’accompagnement des adultes en développement personnel… pas des maitres spirituels détenteurs de « LA Vérité ».
  • Notre métier consiste à vous accompagner dans l’exploration et l’expression de vous-même, de votre « vérité propre ». Vos opinions personnelles seront donc toujours les bienvenues pour contribuer à la réflexion du groupe, même si éventuellement, ce ne sont pas les mêmes que celles des formateurs, que vous avez tous les droits de remettre en question ! 🙂
  • Il ne vous sera pas demandé plus d’argent que les frais de stage convenus à l’inscription. Et les dons ne sont pas acceptés.
  • Enfin, malgré votre charme fou, notre éthique professionnelle nous interdit de profiter de vos faveurs sexuelles, comme c’est l’usage dans les sectes. Désolés 😀

 

6. Tantra et méditation

 

  • ∼ Quel rapport entre méditation et Tantra ?

La méditation est la base même du tantra. (Certains disent d’ailleurs que le texte d’origine du Tantra, le Vijniana Bhairava Tantra, consiste en une liste de 112 méthodes de méditation. )

Méditer, c’est s’entrainer au calme intérieur, à la joie de vivre et à la clairvoyance. Et pratiquer le tantra, c’est maintenir cet état d’esprit au quotidien, dans toutes nos activités.

Bon, dis comme ça, ça tient en 3 lignes… Mais la réalisation de la chose prend souvent un peu plus de temps 😉

 

  • ∼ La méditation, c’est pas pour moi : j’arrête jamais de penser… Pis de toutes façons, j’ai pas le temps !

Bonne nouvelle : vous êtes un occidental tout à fait normal ! 🙂 C’est à dire un individu qui a appris à réfléchir, et donc qui souffre parfois d’hyper-activité intellectuelle … Alors si vous rêvez parfois d’un peu plus de calme intérieur, bienvenue à vous… avec toute votre agitation intérieure 🙂

 

  • ∼ Méditer, quel ennui ! En plus, je peux pas rester immobile longtemps. J’ai mal. Je suis pas assez souple pour m’assoir en lotus.

Rassurez-vous, ce ne sera pas nécessaire !

Nous verrons ensemble que ce qui nous empêche de méditer, le plus souvent,ce sont des idées fausses, ou un manque d’explications claires. Nous vous donnerons donc toutes les infos nécessaires pour que cela devienne un plaisir (si, si !) : A quoi sert la position du lotus ? Comment méditer sur une chaise ? Ou en mouvement ? Que faire de ces satanées pensées ?  …

Et vous verrez, ça va devenir de plus en plus facile. La preuve : en ce moment, tout le monde s’y met….

 

  • ∼ Quelle technique de méditation utilisez-vous ?

Nos propositions s’inspirent des Méditations Dynamiques du mystique indien Osho. Nous pratiquerons une méditation différente chaque jour de stage, pour que vous sentiez celle qui vous conviendra le mieux : celle qui vous apportera le plus de calme et de plaisir.

« … Chacun doit chercher sa propre voie. Je vous présenterai toutes les voies, pour que vous puissiez les voir et les sentir. Et quand la voie juste apparaîtra, vous verrez immédiatement naître en vous une grande joie. C’est une indication : cela montre que (ce) qui vous convient est arrivé, que c’est le moment que vous attendiez, que c’est votre printemps. »

Autobiographie d’un mystique spirituellement incorrect – Osho, Almasta Editions.

7. Spiritualité et joie de vivre

 

  • ∼ J’ai lu tout votre site. C’est intéressant… Mais parfois, votre façon de parler, ça fait pas très sérieux 🙁

Et vous savez quoi ? C’est fait exprès !

Car l’une des caractéristiques particulièrement étonnantes du Tantra, c’est que c’est une spiritualité … joyeuse !

Le tantra ne prône pas l’ascétisme, la pauvreté ou le célibat : on peut manger, chanter, danser, rire, plaisanter, s’amuser….bref savourer les plaisirs de la vie. La proposition étant de le faire « en conscience », c’est à dire en restant fidèle à vos valeurs morales.

Alors ne confondons pas « profondeur » et « tristesse ». Et vive la spiritualité joyeuse ! 🙂

bouddha-riant

« Je dois vous chatouiller afin que parfois, vous oubliiez votre coté religieux (…) Sinon, vous risquez de devenir de plus en plus sérieux. Et le sérieux est un cancer (…) Quand vous riez vraiment, durant ces brefs instants, vous êtes dans un état de profonde méditation : la pensée s’arrête. (…) Soit vous riez, soit vous pensez. (…) Toute la méthodologie zen consiste à parvenir au non-mental. Le rire est une des plus belles portes pour y entrer. »

Autobiographie d’un mystique spirituellement incorrect – Osho, Almasta Editions

8. Les livres sur le tantra.

On va bientôt répondre à cette question. Merci de votre patience

(C’est que c’est long, de tout écrire…. et qu’on essaye d’avoir une vie en dehors d’internet ! 🙂 )

9. Osho

 

couverture

  • ∼ Vous citez souvent ce type, là, Osho… Qui c’est ?

Osho était un mystique indien, décédé en 1990. Il est à l’origine du développement du Néo-Tantra en Occident. Donc nous sommes souvent amenés à le citer. Et nous nous inspirons de ses Méditations Actives pour vous faire découvrir la méditation.

Mais rassurez-vous : nous ne vous demanderons pas de lui vouer un culte. Ni à lui, à personne d’ailleurs…. puisque le tantra est une spiritualité « sans religion, centrée sur la conscience et la responsabilité individuelle. »

10. Tantra et vie quotidienne

 

  • ∼ « C’est super, les stages…. mais à quoi ça sert dans la « vraie vie » ?

Si on croit que le tantra est une technique de massage ou une pratique sexuelle, c’est sur que c’est compliqué à utiliser au quotidien ! Vos collègues de boulot risquent de vous regarder soudain d’un drôle d’œil !…  🙂

Mais encore une fois : le tantra est une philosophie. Pendant les stages, on essaye de l’appliquer au fil des exercices (qui, en eux-même, ont finalement assez peu d’importance) Et les stages proposent simplement des conditions adaptées pour explorer une autre façon de vivre, de réagir, de penser…. qu’on pourra essayer d’appliquer ensuite dans la « vraie » vie.

Mais toujours de façon raisonnable, hein : évitez peut-être de vous mettre soudainement à hurler des chants sacrés en jetant des fleurs sur vos beaux-parent au déjeuner dominical ! 😀 😀

 

  • ∼ Est-ce que suivre un stage peut m’amener à faire des choses dangereuses ou nuisibles dans ma vie ?

A la fin des stages, les formateurs responsables conseillent aux stagiaires de ne procéder à AUCUN changement de vie important dans les 3 à 6 mois après un stage. On a parfois des révélations sur soi en stage. Et c’est tant mieux….. Mais il serait dommage de quitter votre conjoint ou votre travail sur un coup de tête, dans l’enthousiasme du retour de stage, pour vous rendre compte quelques mois plus tard que c’était une erreur.